ECO SYSTEMES SERVICES

  ECOLOGIE – ENERGIE -  AGRONOMIE                    

 Source  de vie et d’énergies qui  respectent  l'écosystème contre l’effet de serre planétaire                          

L’Intérêts environnemental

.  Aucune émanation d'odeurs, de fumées ou d'émissions nocives

.  Grande économie d’énergie fossile, bilan carbone amélioré

.  Haute valorisation du digestat avec possibilité d'hygiénisation du substrat

.  Respect du PMPOA (programme de maîtrise des pollutions d’origine agricole)

. La protection de l'environnement avec des économies d'énergie allant   

  Jusqu’à 35 %. 

                Le rôle clé des bactéries : Lisier par exemple 

   - Les bactéries acidogènes transforment la matière organique en acides. C’est l’étape

    d’hydrolyse et  D’acidogènes.

  - Les bactéries méthanogènes vont dégrader ces acides en biogaz constitué de méthane       (CH4)et   de  Dioxyde de carbone (CO2).

    Une vache produit 250 litres de fuel par an !

    Par simple méthanisation de son lisier, une seule vache (un UGB)       

    Peut produire 425 m3 de biogaz par an, soit 2550 kWh d'énergie brute, l'équivalent  de       250 L de fuel

L’Intérêt agronomique

                   Valorisation de vos  produits et déchets :

-   lisiers et fumiers en un digestat plus assimilable par les

-   plantes, avec une diminution des odeurs, des pathogènes, et des adventices       

-   terres en jachères et cultures intermédiaires, de vos menues pailles.

-   nouvelles cultures bios contrôlées,

 cultures bio  pour les animaux, sans produit chimique,

 du Prix de la viande bio,

-   du lait  avec des qualités bios,

-   des nappes phréatiques, etc

 

L’Intérêts économique

 

   Économies d’exploitation :

-  Stabilisation et diversification de vos revenus par la vente d’énergie à un tarif avantageux

-  Production de chaleur et économie sur les énergies fossiles

-  Economie d’engrais minéraux et autres

-  Redevance pour le traitement de certains déchets

-  Production et revente d’électricité et gaz                  

-  Production et commercialisation d'amendement organique à très haut pouvoir  fertilisant

DES INFORMATIONS DE BASE

- Le biogaz : est le gaz combustiblenaturel et renouvelable résultant de lafermentation de   matières organiques sans air et à une

    température et uneacidité données.

    Le biogaz est un mélange composé de 50 à 70% de méthane (CH4), de dioxyde de      carbone (CO2), de vapeur d’eau (H2O) et de H2S.

- La méthanisation : La production de biogaz est réalisée par fermentation de la matière :

- en l'absence d'air.

- à température d'une panse de vache (37-40°C

- à un certain pH (environ 8)

- sous certaines conditions d'équilibre C/N (de 17 à 35)

 - Le digestat : est le produit résidu de la méthanisation, composé de matière organique non biodégradable (lignine), des matières minérales

    (Azote, phosphore) et de l’eau. Les odeurs disparaissentla méthanisation permet de réduire lesgermes pathogènes ainsi que les graines

    D’adventices présentes dans les déjections. Épandages direct.

-  La biomasse :   matière première organique locale qui n’est aujourd’hui que faiblement exploitée.

. Les produits agricoles : ensilage de maïs, d’herbe, pailles, fanes, menues pailles,

.   Les déjections animales : lisier, fumier, fiente...

.   Les déchets agro-alimentaires : huiles, graisses, déchets de légumes ou de fruits,

.   Les déchets des collectivités : tontes de pelouse, feuilles, déchets organiques, 

-  Le compostage

    Les matières organiques ligneuses issues de la filière bois  ne peuvent pas être digérées par les bactéries. Pour celles-ci la voie du compostage sera préférable. 

Deux types de techniques : 

1. - Les gisements liquides et pâteux

Traitement : la biomasse (<30% MS) est mise encontact avec les bactériesméthanogènes par mélange en cuves, pistons ou

 Passage sur des lits de bactéries 

2. - Les gisements solides

Traitement : la biomasse (20 à 50% de MS) fait l'objetd'une percolation de digestat riche enbactéries méthanogènes

Avantages : possibilité de substrats non triés(branchages par exemple)

                 - digestat solide au volume limité : épandage facile

A- Le procédé en continu automatisés : Les digesteurs horizontal et/ou verticaltraitent  la matière en continu  

B - Le procédé fonctionnement discontinu :Le ou les digesteurs traitent  la matière par lots

                Le rôle clé des bactéries : Lisier par exemple 

- Les bactéries acidogènes transforment la matière organique en acides. C’est l’étape

  d’hydrolyse et  D’acidogènes.

- Les bactéries méthanogènes vont dégrader ces acides en biogaz constitué de méthane (CH4)    et de  Dioxyde de carbone (CO2).

  Une vache produit 250 litres de fuel par an !

  Par simple méthanisation de son lisier, une seule vache (un UGB)       

  Peut produire 425 m3 de biogaz par an, soit 2550 kWh d'énergie brute, l'équivalent  de 250 L  de fuel.

Outre l’injection, le biogaz a d’autres débouchés. En alimentant un moteur à gaz, il produit de l’électricité revendue sur le réseau.

Mieux encore : le biogaz brûlé dans un Co-générateur produit non seulement de l’électricité, mais aussi de la chaleur récupérée pour chauffer des bâtiments, des serres, des bassins d’élevage, etc. aussi réversible en froid.

LES MICRO ALGUES

Cette culture est envisagée pour fournir du biocarburant, des protéines pour l’aquaculture ou encore des molécules à haute valeur ajoutée comme le bêta-carotène, le micro algues demandent beaucoup d’énergie, notamment pour les concentrer et les sécher.

«Cet apport proviendrait de la méthanisation en développant la culture de micro algues à proximité de sources de résidus agricoles. En plus, la méthanisation laisse un digéstat riche en éléments nutritifs tels que l’azote, le potassium et le phosphore qui constitue un apport intéressant pour les micro algues »

L’utilisation du compost obtenu avec le procédé de recyclage

dans laquelle des tonnes de déchets s’étaient accumulés au fil des ans, en un véritable « Parc écologique », c’était le pari fou de Mauro Quintanilha. Aidé par une dizaine de volontaires, il est pourtant parvenu à réaliser ce projet que beaucoup qualifiaient d’utopique.

PLAN ENERGIE 2050

Pour des amortissements                                          

Le projet de plan déchets 2015-2020 a été présenté le 7 novembre 2014 par le Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'énergie.
Quatre objectifs clés :      

1- Évitera de produire des déchets, par la prévention et le réemploi

2- Augmenter la valorisation matière des déchets qui n’ont pas pu être évités

3- Valoriser énergétiquement les déchets inévitables non valorisables sous forme matière

4- Réduire au maximum l’élimination des déchets

 

1-     Pour les besoins internes le biogaz sert de combustible pour la production d’électricité, de chaleur

et/ou de réfrigération. De substantielles économies sont réalisées et/ou la chaleur peut être vendue                                                                             

2-     La vente d’électricité à EDF avec contrat d’achat sur 15 ans. Des revenus réguliers assurés. La vente encadrée par l'arrêté du 19 mai 2011.                                                   3-   Pour les petits projets de moins de 150 kW, le tarif débute à 13,37 c€/kWh, et fait l'objet de deux primes  part         d'effluents d'élevage efficacité énergétique qui peuvent le porter à  19,97 c€ / kWh.

4-     La vente de gaz sur le réseau GDF après épuration poussée, d’hygiénisation et désodorisation, toute l'énergie est vendue. Des revenus réguliers assurés.

 

 En produisant du carburant écologique par épuration, compression et utilisation du biogaz comme carburant écologique et économique 

LES INVESTISSEMENTS 

Ces investissements peuvent bénéficiers de dégrèvements des Crédits d’Impôts de L’état, de Crédits Bancaires, ou des contributions  économiques de par  les  Régions, ou outre organisme d’État. 

LE BIO-REACTEURS 

  Caractéristiques techniques

Une unité de méthanisation pour une capacité de stockage de 20 tonnes renouvelables, tous les 30 jours à 60 jours

selon le produit recyclé.   Le nombre d'unités est modulable en fonction des besoins.

- Epuration des produits nocifs dans les puits ou réserves d'eau inutilisables

 Pour arrosage des cultures. 

 Le nombre d'unités est modulable en fonction des besoins.

-  Production : d’eaux - gaz – électricité – chauffage - froid,

-  Production de micro algues.

-  Production de biomasse.

-  Production de digéstat.

ESTIMATIONS DES INSTALLATIONS

- Méthanisation :

-  Méthaniser pour la production de -Biogaz- Compris : Installation, Manutention et Formation

Prix : de 30.000€ à 150.000€

-  Électricités de 75 à 95 kW -Compris : Installation Manutention et Formation.    

-  Production d'électricité,

-  Production de froid industriel et pour la conservation de produit agricole dérivé.  

-  Chauffage des locaux prive et d’élevage.

-  Chauffage  ou refroidissement des serres agricoles.

-  Assainissements des eaux pour arrosage des cultures et autres.

Prix: de 30.000€ à 100.000€